4 juillet 1863, un lendemain de bataille à Gettysburg…

Gettysburg_General_Armistead_Picketts_Charge_small

Vue d’artiste de la fameuse charge de la brigade Armistead (division Pickett) le 3 juillet 1863

La bataille de Gettysburg est pour l’essentiel du public français sans doute la plus, si ce n’est la seule, connue de la guerre de Sécession. Point culminant, d’ailleurs plus symbolique que réel, de cette terrible guerre civile de quatre ans, cette bataille de trois jours extrêmement meurtrière est une indéniable victoire défensive de l’Armée nordiste du Potomac de George Meade sur l’armée confédérée de Virginie du Nord de Robert E. Lee; la bataille où selon le mot d’un journaliste new-yorkais « le charme de l’invincibilité de Robert Lee est rompu ».

On se représente souvent cette bataille par le prisme de l’héroique, romancée et désastreuse « charge de Pickett » échouant le 3 juillet. Pour autant, voir l’issue de la bataille de Gettysburg comme une sorte de « Waterloo sudiste » où tout est perdu et le vaincu forcé de refluer en déroute serait erroné. Au soir du 3 juillet 1863, l’offensive sudiste en Pennsylvanie est certes irrémédiablement et définitivement brisée, toutes ses tentatives pour enfoncer les lignes nordistes un sanglant souvenir, mais les deux armées ont autant souffert l’une que l’autre et celle du Potomac est tout aussi incapable de lancer une contre-attaque que sa vis à vis de reprendre l’offensive.

Meade

Meade

En réalité, les troupes confédérées replient leur aile gauche, abandonnent Gettysburg et nombre de leurs blessés mais se cramponnent toute la journée à leurs positions du début de la bataille. Alors que les cavaleries respectives se remettent en marche pour couvrir ou menacer les axes de retraite, le gros des troupes ne se retirera, comme après l’Antietam, que la nuit suivante, marquant le refus de Lee de par trop concéder son revers et sans doute dans l’espoir qu’un Meade trop impatient et optimiste ne vienne à son tour se « casser les dents » sur ses positions.

Lee

Lee

Par les manoeuvres du « renard gris » et une série de circonstances notamment météo, l’armée confédérée échappera d’ailleurs, à la grande colère de Lincoln qui la voyait déjà anéantie, à toute tentative ultérieure de Meade d’entraver sa retraite. Lee, intérieurement au désespoir mais tentant de minimiser la défaite conclura : « l’armée a fait ce qu’elle pouvait, je crains de lui avoir demandé des choses impossibles. Mais elle a répondu à l’appel avec noblesse et allant et si elle n’a pas conquis la victoire, elle a [en portant la guerre au Nord et épargnant la Virginie pendant l’été] remporté un succès ».

Couv LeeEn guise de document illustrant ce lendemain de bataille où les adversaires s’observent sans rien oser, je présente ici (en anglais) les trois brefs et significatifs messages successivement télégraphiés par Meade à son supérieur Halleck à Washington au cours de la journée du 4 juillet 1863, illustrant son extrême prudence et son impuissance à capitaliser sur sa victoire défensive en ce jour de fête « nationale ».

Pour rappel, l’épisode de Gettysburg, ses suites et ses conséquences font l’objet des chapitres 15 (Pennsylvanie !) et 16 (Frêres d’armes) de ma biographie « Robert E. Lee, la légende sudiste » (Perrin, avril 2014).

Rapports Meade 4 juillet 63

Télégrammes du général Meade au général Halleck, 7h00, 12h00 et 22h00, le 4 juillet 1863. Source : Official Records, Série 1, volume XXVII, partie I, p.78

Publicités

A propos Cliophage

Historien et Journaliste; Spécialiste d'histoire militaire contemporaine (XIXe - XXe siècle), défense & plus si affinités
Cet article, publié dans Documents, Histoire, Histoire militaire XIXe, Mes publications, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s