Game of thrones dans l’antiquité tardive : Constantin le Grand (v.272 – 337)

Constantin le GrandConstantin le Grand, empereur romain, premier empereur chrétien, figure écrasante de l’antiquité tardive et dont les biographies modernes seraient « plus nombreuses que sur n’importe quel autre personnage de l’histoire mondiale ». C’est après un bref et pensif moment d’étonnement sur cette phrase d’introduction, atténué par la précision  que cette abondance a jusque là surtout concerné l’historiographie allemande et anglo-saxonne, que l’on peut se plonger dans cette superbe biographie de Pierre Maraval, ancien professeur à la Sorbonne et spécialiste de l’antiquité tardive et du « bas empire ».

Superbe, cette réédition dans la collection Texto l’est assurément de par son extraordinaire minutie dans la confrontation des sources en chaque point et chaque aspect connu (et certains le sont fort peu) de la vie de l’Empereur Constantin, depuis son ascension en Gaule jusqu’à son règne incontesté depuis l’Orient en passant par la fameuse bataille du Pont Milvius (vision ou pas vision ?) et le basculement progressif de l’Empereur, et de l’Empire, dans la chrétienté  comme phénomène central. Les affres de la dernière grande transition de l’Empire avant sa chute (tout au moins en Occident), cette agonie du système tétrarchique (où l’on compte jusqu’à huit empereurs de trois catégories simultanément) et cette refondation du fait de la montée au pouvoir de l’ambitieux Constantin, feraient aisément passer le fameux Game of Thrones pour une aimable bluette pour adolescents romantiques.

La fameuse bataille du Pont Milvius en 312 où Constantin bat Maxence et s'empare de Rome

La bataille du Pont Milvius où Constantin bat Maxence et s’empare de Rome

Y aurait-il une réserve à émettre sur un tel travail d’historien rayonnant à chaque page de l’érudition d’une vie de recherche ? Du point de vue du passionné de cette période, et moins encore de l’étudiant ou du chercheur avides d’un véritable outil de travail sur ce règne, certes non. Mais il faut bien avouer que ce Constantin le Grand là n’est pas une biographie « récit » simple d’accès -et moins encore de par la densité du texte dans ce format Texto. C’est une véritable somme qui ne se laissera pas conquérir facilement par le lecteur simplement curieux de lire le portrait d’un personnage central de son temps placé au carrefour des civilisations en un moment clef de l’histoire de l’Europe. Bref, un ouvrage « définitif », autant que faire se peut, qui se mérite.

Maraval (P), Constantin le Grand, Empereur romain, Empereur chrétien (306-337), Texto, Tallandier, 2014

Publicités

A propos Cliophage

Historien et Journaliste; Spécialiste d'histoire militaire contemporaine (XIXe - XXe siècle), défense & plus si affinités
Cet article, publié dans Histoire, Publications, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s