Des nouvelles de la Ligne de Front (n°43) : Des Poilus, des Nisei, des Landser, des Frontoviki, du Caraktère (et du alail ?)

Ligne de Front n°43Et voici, déjà, le numéro 43 de Ligne de Front. Dans le si lointain numéro 1 (minute nostalgie), je signais un article sur la montée en puissance de l’US army dans l’entre deux-guerres. Sept ans après, je consacre quelques pages au 100/442nd RCT, le fameux régiment nippo-américain constitué de Nisei de deuxième génération dans un contexte d’ostracisme intérieur (euphémisme pour internement, on disait encore à l’époque concentration, Dachau n’avait pas été encore libéré…) de leurs propres familles. Or si une formation d’infanterie américaine de la 2e guerre mondiale mérite le qualificatif d’unité d’élite, c’est incontestablement celle-là. 

Les accroches du numéro consacrées à la bataille de Prusse orientale en 1945, « objectif Königsberg » et au « Landser au combat » (tactiques de l’infanterie allemande) ne mériteront évidemment pas le Panzer d’or du numéro le plus original de l’année (mon propre article non plus d’ailleurs, le « 442 » est tout sauf une formation « oubliée », tout au moins de l’autre côté de l’Atlantique). Mais une fois encore les temps ne sont pas au risque éditorial inconsidéré et les articles de Stéphane Mantoux et d’Alexandre Thers sont tout à fait solides, le premier présentant des points de vues équilibrés sur la bataille comme l’illustre la couverture et sa grappe de Frontoviki et de SU-76.  D’ailleurs, le reste du sommaire, bien que plus discret vaut aussi largement le détour : l’offensive d’Artois du printemps 1915 (Bruno Nion), l’opération « Lutto » sur Mourmansk en 1942 (Yann Mahé) et une toute petite pépite sur un projet étonnant et inquiétant (allemand) de prototype de canon à onde sonore

los-7TnT 37AJ 34En termes visuels, la patte Caraktère – que l’on retrouvera, et  peut-être plus somptueuse encore,  dans les magazines plus ciblés « matériels » du groupe  (Los, TnT, Aérojournal, Batailles & Blindés dont je n’ai pas toujours le temps de rédiger la recension systématique mais qui valent le plus souvent largement le détour et plus si affinités) est bel et bien présente aussi sur Ligne de Front. Et cette « patte » est objectivement un cran (quand ce n’est pas deux ou trois) au dessus du lot commun des productions concurrentes comparables. Ce n’est pas faire injure à ces dernières mais décidément, le standard est – à ce niveau tout au moins – difficile à égaler. Il est vrai que n’a pas l’équipe d’Alexis Gola (dit le petit furet de Meyrargues & maître graphiste de Yannis Kadari), qui veut.

Publicités

A propos Cliophage

Historien et Journaliste; Spécialiste d'histoire militaire contemporaine (XIXe - XXe siècle), défense & plus si affinités
Cet article, publié dans 1ère guerre mondiale, 2e guerre mondiale, Mes publications, Publications, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Des nouvelles de la Ligne de Front (n°43) : Des Poilus, des Nisei, des Landser, des Frontoviki, du Caraktère (et du alail ?)

  1. Hello,
    A nouveau, merci pour ton commentaire.
    Article de synthèse, non original, mais effectivement,équilibré entre les deux camps.
    D’accord sur l’illustration qui est un cran au-dessus.

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s