Citation du jour : Ulysses Simpson Grant…

US GrantImported from JPEG image:… et son jugement tranché et sévère sur le destin de notre Badinguet national, l’Empereur Napoléon III. Intéressante interprétation par l’un des plus éminents américains du XIXe siècle – général en chef des armées nordistes pendant la guerre de Sécession puis président, controversé, du pays – du destin impérial :

« Ainsi que notre propre guerre entre états, la guerre franco-prussienne coûta cher; mais pour la France, quelque chose compensa le prix payé par son peuple. Ce fut l’achèvement de la chute de Napoléon III. Le début en fut lorsqu’il débarqua des troupes sur ce continent [au Mexique à partir de 1861].  Échouant ici, le prestige de son nom – tout le prestige qu’il eut jamais – ne fut plus qu’un souvenir. Il devait alors remporter un succès ou tomber. Il essaya d’abattre sa voisine, la Prusse, et chuta.

Je n’ai jamais admiré le caractère du premier Napoléon ; mais je reconnais son grand génie. Son travail aussi, a laissé une empreinte bénéfique sur la surface de l’Europe. Le troisième Napoléon ne pourrait prétendre avoir accompli  aucun acte bon ou juste. »

Personal memoirs of US Grant, chapitre final, 1885

Publicités

A propos Cliophage

Historien et Journaliste; Spécialiste d'histoire militaire contemporaine (XIXe - XXe siècle), défense & plus si affinités
Cet article, publié dans Citation, Histoire, Histoire militaire XIXe, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Citation du jour : Ulysses Simpson Grant…

  1. Trop méconnu, Grant, par rapport à Lee.
    En voilà un qui n’est pas très en phase avec la tendance actuelle qui consiste à revaloriser à tout crin l’oeuvre de Badinguet (lol).

    Cordialement.

    • Cliophage dit :

      Mais connaît-on vraiment Lee hein ? hein ? (teasing inside) 😉

      Très Intéressant parallèle d’ailleurs si l’on compare justement avec la réaction « à chaud » de Lee quant à l’effondrement français très peu de temps avant sa mort :  » je suis grandement surpris de la rapidité des évènements. A moins que le peuple de France n’ait plus eu aucune confiance en son pays, je ne peux comprendre comment un million de ses soldats (sic) ont pu être battus si rapidement.[…] je dois convenir qu’il [Napoléon III] a administré la France avec sagesse, donnant à son peuple ordre et prospérité pendant 25 ans » (9 septembre 1870; Coll. Lee Wash & Lee Univ.)

      Et voilà deux conceptions et deux compréhensions du monde opposées autant que le sont les personnalités de ces deux « géants » (au moins au plan militaire) de la guerre de Sécession.

      Amicalement
      -V-

  2. Pour Lee, je suis d’accord, pour le public français surtout (lol).
    Je suis sûr que ce vide sera comblé sous peu (mdr).
    Deux conceptions très opposées, en effet…

    A bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s