Citation du jour : Frédéric II

« On dit que c’est une faute capitale en politique de se fier à un ennemi réconcilié, et l’on a raison; mais c’en est une plus grande encore à une puissance faible de lutter à la longue contre une monarchie puissante, qui a des ressources dont la première manque. »

Frédéric II, Histoire de mon temps, tome II, chap.VIII, (in oeuvres posthumes de Frédéric II, roi de Prusse, Berlin, édition 1788, p3)

Les citations sont comme les chiffres, on peut en faire (quasiment) ce que l’on veut et chacun aura tendance à les interpréter dans le sens qui l’arrange. Les apocryphes célèbres, les transformées, quand ce n’est les purement inventées font florès (pas seulement sur Internet), et sont souvent reprises sans vérification au gré des nécessités d’une démonstration facile… Qui ne s’est jamais laissé piéger ? Vraiment jamais ? Laissez donc cette pierre voulez-vous ?

Bref, voici donc une citation – dûment sourcée – du roi de Prusse Frédéric II (1712-1786) qui faute de révolutionner la pensée occidentale (encore que remise dans son contexte…) paraît suffisamment universelle et intemporelle pour mériter d’être lue. Tout lien direct (surtout multiple) avec l’actualité nationale et/ou internationale récente serait très modérément fortuit.

Publicités

A propos Cliophage

Historien et Journaliste; Spécialiste d'histoire militaire contemporaine (XIXe - XXe siècle), défense & plus si affinités
Cet article, publié dans Citation, Documents, Histoire, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Citation du jour : Frédéric II

  1. Assez ironique cette citation dans la bouche de Frédéric II si l’on peut pense à l’Allemagne des deux guerres mondiales (!).

    ++

  2. Matthieu de Quièvrecourt dit :

    Mes données historiques auraient besoin d’être « upgradées » mais j’y vois un ironique parallèle avec la situation politique de certains de nos « ex » dirigeants… 😉

    • Cliophage dit :

      Moi aussi (entre autres, c’est ce qui est particulièrement pratique avec les citations : on les livre au monde ébahi avec un air entendu, et on attend les interprétations) 🙂
      Au passage, ravi de te voir poster ici Matthieu. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s